La vie de la chanteuse Édith Piaf

  • 19 mars 2018
  • Les exclus de Theatre in Paris
  • Amanda Mehtala

Édith Piaf, d’une enfance difficile dans les rues de Paris à la gloire internationale

Assurément une des plus grandes chanteuses françaises, l’histoire d’Édith Piaf s’entremêle à celle de Paris, la Ville Lumière, mais aussi à celle du Paris invisible, la ville de la misère. « La môme » a grandi dans le quartier de Belleville, chantait dans les restaurants et les cafés miteux de Pigalle et dormait sur les docks de la Seine, avant de triompher sur les scènes des Grands Boulevards, puis de l’Opéra et des Champs-Élysées. Passion, génie et travail sans relâche sont les ingrédients de son succès qui lui permirent de voir son nom briller en grandes lettres lumineuses dans les plus grandes salles du monde entier. Ayant passé la majeure partie de sa vie à Paris, sa musique atemporelle capture l’essence même de la capitale. Ses textes souvent sur les romances et les cœurs brisés lui assurent la reconnaissance pour ses chansons au romantisme réaliste.

De nombreuses comédies musicales parisiennes rendirent hommage à Édith Piaf et elle fut également célébrée dans le film La Vie en Rose en 2007 grâce à Marion Cotillard.

 

edith piaf movie la vie en rose

Sur scène, Édith Piaf était le visage, la voix, l’incarnation de Paris, mais la Ville Lumière ne fut pas des plus tendres avec la chanteuse. Sa vie est une histoire de tristesse et de déconfiture et elle canalisa ces émotions dans chacun de ses concerts, chacune de ses chansons.


1915 : Édith Piaf naît dans une famille d’artistes dans le quartier de Belleville, dans la périphérie de Paris.

1932 : ayant quitté sa famille à un très jeune âge pour se lancer dans une carrière de chanteuse, Édith Piaf donne naissance à 17 ans à son premier enfant, Marcelle.

1935 : cette année marque la mort de la fille de Piaf, vaincue par la maladie et le début de sa carrière. À 19 ans, elle est repérée par Louis Leplée, propriétaire du club populaire Le Gerny sur les Champs-Élysées. Louis assure à la chanteuse son premier travail régulier, chanteuse dans un nightclub, et sa petite apparence nerveuse lui vaut le surnom de « Môme Piaf », le petit moineau.

1935 : son mentor Louis Leplée est assassiné et la chanteuse choisit une nouvelle équipe pour l’aider, menée par Raymond Asso, qui devint rapidement son amant. Cette période marque une profonde rupture dans la carrière d’Édith Piaf, qui commence à connaître un grand succès, grâce à ses chansons, spécifiquement écrites pour elle par Marguerite Monnot et Michel Emer.

Seconde Guerre mondiale : Édith Piaf, avec ses chansons réalistes qui romancent ses années initiatiques dans la rue devient l’une des artistes les plus populaires de l’époque. Sous l’Occupation, elle donne des concerts aux officiers nazis, mais il se dit également qu’elle aurait travaillé dans la Résistance pour aider ses collègues juifs à s’échapper. Elle a également voyagé en Allemagne pour chanter pour les prisonniers français, prenant une photo avec chacun d’entre eux, pour ensuite leur faire des passeports spéciaux leur garantissant la liberté.

1947 : Édith Piaf rencontre l'amour de sa vie, le boxer américain Marcel Cerdan, qui décède tragiquement deux ans après dans un accident d’avion, plongeant la chanteuse dans une profonde dépression. Elle connut un succès international et fit des tournées à travers l’Europe, en Amérique du Nord et du Sud. Du côté professionnel, elle passe du statut de talent local à celui de superstar internationale, mais du côté personnel, sa vie poursuit sa route entre tragédies et événements malchanceux.

Années 1950 : Alors que les Américains étaient d’abord repoussés par sa petite personne nerveuse et son style vestimentaire sobre, toute de noir vêtue, Édith Piaf se fait un nom en Europe et aux USA, apparaissant même dans le Ed Sullivan Show. Elle survit également à trois accidents de voiture, à l’origine de son addiction à la morphine.

1962 : Édith Piaf se marrie au coiffeur grec Théo Saparo, de vingt ans son cadet.

1963 : Édith Piaf meurt des suites de ses nombreux problèmes de santé. Elle est enterrée dans le cimetière du Père Lachaise, près de l’endroit où elle était née 47 années plus tôt.

 

edith piaf pere lachaise paris

Vous entendrez régulièrement ses chansons atemporelles dans les cafés et les brasseries de Paris et son héritage restera à jamais dans la capitale. À travers les rues de sa ville natale, vous pourrez marcher sur les pas d’une des plus belles voix françaises. Découvrez notre article Suivez les traces d’Édith Piaf à Paris.

Book tickets for I Love Piaf in Paris

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Welcome to Paris, tell us more about yourself
By signing up you agree to our Privacy Policy.